Le concept « Getting to the balcony »

Aujourd’hui nous souhaitons vous faire part d’un concept de gestion des émotions développé par William Ury dans son ouvrage : « Getting to yes with yourself ». William Ury est expert en négociation et co-fondateur du Harvard Program on Negotiation. Il a notamment mené des négociations avec des rebelles, dans le cadre de guerres civiles. Le concept qu’il a développé afin de mener à bien ses négociations et qui nous semble tout à fait applicable dans la vie quotidienne s’intitule : Getting to the balcony. Le balcon est une métaphore d’un lieu mental et émotionnel de perspective, de calme et de contrôle. Si la vie se joue sur scène, et nous sommes tous acteurs de cette scène, alors le balcon est un lieu à partir duquel nous pouvons suivre le jeu avec une grande clarté. Ce qui nous aide à garder le calme est de rejoindre ce balcon, de prendre silencieusement note et sans jugement critique de nos sensations, émotions et pensées : « Comme c’est intéressant, ma mâchoire est serrée. Ah voilà ma vielle peur monter en moi. Je me sens embarrassée. Mes jambes sont faibles. La température de mon corps augmente, mon coeur bat vite ».

Être capable de reconnaître ce que nous ressentons émotionnellement et physiquement nous aide à neutraliser les effets de nos émotions. Pourquoi ne pas donner des prénoms à nos émotions : « Fred le stress, Georgette la tristesse… » ! L’humour peut être un grand allié pour gagner en perspective. Vous êtes avant tout votre propre investigateur. Si l’autocritique apparaît, acceptez-la. William Ury la visualise comme un vieil oncle qui pense essayer de l’aider mais qui lui nuit plutôt. Le balcon n’est idéalement pas une place que vous allez visiter de temps à autre, mais une réelle base d’analyse quotidienne.

Cet exercice nous paraît intéressant pour prendre de la distance par rapport à nos émotions dérangeantes, qui nous amènent bien souvent à réagir au lieu d’agir. Neutraliser ces émotions vous permettra d’agir avec plus d’efficacité. Si cela vous semble plus facile, notez ces émotions dans un journal ou demandez à un ami de vous écouter décrire vos sensations. Pourquoi n’essayeriez-vous cet exercice dès à présent, avant d’entamer une conversation difficile, ou au début de votre journée dans le traffic ?

À très bientôt,
L’équipe du cabinet Hi-Mind