Aujourd’hui nous aimerions aborder avec vous la thématique de l’introversion. Il s’avère que beaucoup de personnes qui font appel à notre cabinet sont ce que nous appelons des introvertis. Rien d’étonnant car au moins 50% des surdoués sont introvertis (Delbridge-Parker & Robinson, 1989 ; S. Gallagher, 1990 ; Hoehn & Bireley, 1988 ; M. Rogers, 1986) et la plus grande proportion a été retrouvée chez les personnes profondément surdouées (Silverman, (1986b) Parenting young gifted children. Journal of Children in Contemporary Society, 18, 73-87)), particulièrement chez ceux qui ont des capacités verbales extrêmement avancées (Dauber & Benbow, (1990) Aspects of personality and peer relations of extremely talented adolescents. Gifted Child Quarterly, 34, 10-15)). Carl Jung qui a inventé cette terminologie, considérait l’introversion comme une caractéristique innée. Jung décrivait les introvertis comme des individus conservant l’énergie comme moyen d’adaptation, les extravertis au contraire utilisant leur énergie librement et de façon indifférenciée. Jung considérait cette orientation comme étant biologique, et non comme étant induit par l’environnement. Les introvertis sont orientés vers le monde subjectif des pensées et concepts ; ils puisent leur énergie en eux ; ils sont orientés réflexions. Les extravertis puisent leur énergie de leurs interactions avec les autres et sont orientés actions. Là où les introvertis se sentent vidés par trop d’interactions avec les autres, les extravertis se sentiront énergisés. Dans notre société qui prône l’extraversion, les introvertis ont bien du mal à trouver leur place et pourtant cette caractéristique est loin d’être une tare ! Voici quelques éléments de considération:

Les études menées par Cain (2012 Quiet. New Zork, NY : Crown) attestent que les personnes créatives tendent à être introverties. Les chefs de files dans les milieux académiques, esthétiques ou techniques sont souvent introvertis (Cain, 2012 ; Silverman, L. K. (Ed.). (1993a) Counseling the gifted and talented. Denver, CO : Love.). Le leadership ne consiste pas seulement en un charisme nécessaire pour mener des équipes ; le leadership peut paraître sous des formes plus solitaires dans les domaines scientifiques, philosophiques et d’écriture. Les introvertis ont tendance à avoir des mariages plus réussis, moins de conflits avec les autres et ils vivraient plus longtemps que les extravertis. (Olsen Laney, (2002). The introvert advantage : How to thrive in an extrovert world. New York, NY : Workman.)). Les introvertis pensent avant d’agir, digèrent les informations, restent plus longtemps concentrés sur une tache, abandonnent moins vite, et travaillent avec précision (Cain, 2012). Le profil de personnalité des introvertis amène à des introspections créatives étant donné que les introvertis sont moins concentrés sur les valeurs et attitudes du courant majoritaire. Les introvertis sont capables de développer une philosophie personnelle, de s’auto-déterminer. Ils sont plus capables que les introvertis de se retirer du monde, d’aller au fond d’eux-mêmes.

Alors encore des doutes 😉 Prenons conscience des aspects positifs de cette caractéristique et apprenons à en tirer profit !

Bonne fin de journée,
L’équipe du Cabinet Hi-Mind