Q: Qu’est-ce que l’intelligence?

K: Creusons la question patiemment et tout doucement, et allons à la découverte. Découvrir n’est pas tirer une conclusion. Je ne sais pas si vous voyez bien la différence. Dès l’instant où vous tirez une conclusion quant à la nature de l’intelligence, vous cessez d’être intelligent. C’est ce qu’on fait la plupart des adultes: ils ont tiré des conclusions, ils ont par conséquent cessé d’être intelligents. Vous venez donc à l’instant de faire une découverte, à savoir qu’un esprit intelligent est celui qui apprend sans cesse, mais ne conclut jamais.

Qu’est-ce que l’intelligence? La plupart des gens se contentent d’une définition de ce qu’est l’intelligence. Soit ils disent “C’est une bonne explication”, soit ils préfèrent leur propre explication. Or un esprit qui se contente d’une explication est très superficiel, donc sans intelligence.

Vous commencez déjà à voir qu’un esprit intelligent est celui qui ne se contente pas d’explications, de conclusions toutes faites, ce n’est pas non plus un esprit qui croit, car la croyance n’est qu’une autre forme de conclusion. Un esprit intelligent est un esprit curieux, observateur, un esprit qui apprend, qui étudie. Qu’est-ce que cela veut dire? Qu’il n’y a d’intelligence en l’absence de peur, que lorsqu’on est prêt à se rebeller, à braver tous les rouages de l’ordre social établi afin de découvrir la vérité sur la nature de Dieu ou sur toute autre question.

L’intelligence n’est pas savoir. Si vous pouviez lire tous les livres du monde, cela ne vous conférerait pas l’intelligence. L’intelligence est quelque chose de très subtil; elle n’a pas d’ancrage définitif. Elle ne voit le jour que lorsque vous comprenez l’ensemble du processus de l’esprit – votre propre esprit, pas l’esprit tel que le conçoit quelque Maître ou philosophe. Votre esprit est le résultat de l’ensemble de l’humanité, et, lorsque vous comprenez cela, inutile d’étudier le moindre livre, car l’esprit contient tout le savoir du passé. L’intelligence naît donc avec la connaissance de soi, et vous ne pouvez vous comprendre que dans votre rapport à l’univers des êtres, des choses et des idées. L’intelligence n’est pas comme le savoir: elle ne s’acquiert pas. Elle naît dans un surgissement d’immense révolte, autrement dit quand toute peur est absente et qu’un sentiment d’amour est là. En effet, quand la peur est absente, l’amour est là.

Si vous ne vous intéressez qu’aux explications, je crains bien que vous n’ayez l’impression que je n’ai pas répondu à votre quesiton. Demander ce qu’est l’intelligence, c’est comme demander ce qu’est la vie. La vie, c’est l’étude, c’est le jeu, le sexe, le travail, les disputes, l’envie, l’ambition, l’amour, la beauté, la vérité – la vie, c’est tout à la fois, n’est-ce pas? Mais dans la plupart des cas nous n’avons pas la patience, la motivation et la persévérance suffisantes pour pousser l’investigation jusqu’au bout.

(Krishnamurti “Le sens du bonheur” éd. Stock)